Catégories
Conseil municipal du 15 avril 2024 Intervention en CM

Conseil municipal du 15 avril 2024

Catégories
tribune magazine municipal tribune web

Maintenons le Terrain d’insertion temporaire (TIT) pour les Roms à Saint-Herblain !

Les travaux du terrain d’insertion temporaire sur le site de l’Ormelière destiné à accueillir les Roms à Saint-Herblain viennent d’être arrêtés.

Le permis accordé par le maire a été suspendu par le Conseil d’État à la demande d’associations de riverains. D’après lui, le projet comportant quinze mobil-homes, ne pourrait s’implanter dans cette zone (classée Acl4 par le plan local d’urbanisme métropolitain) destinée à accueillir des équipements d’intérêt collectif et de services publics.

Nous, élus Saint Herblain en Commun continuons de soutenir ce projet permettant d’accueillir les Roms. Nous comprenons néanmoins les riverains et les associations qui, comme nous, ont déploré la communication inexistante de la ville en amont. Nous avions alerté le maire sur la nécessité d’associer tous les riverains ainsi que les bénévoles qui interviennent déjà sur les bidonvilles et qui connaissent la réalité.

Lors de la réunion publique du 2 mars 2023, la majorité rappelait : « Il s’agit en effet, pour la ville de Saint-Herblain de contribuer à l’effort intercommunal en proposant l’installation de terrains d’insertion temporaires pour les publics migrants d’Europe de l’Est. Il s’agit de participer à la résorption des campements illicites ».

Le projet engage la ville vis-à-vis de la Métropole et de tous les autres partenaires. Les Herblinoises et Herblinois animés par les valeurs d’humanité, de solidarité et du vivre ensemble sont attachés à l’aboutissement de ce projet.

Les élues et élus Saint-Herblain En Commun demandent au maire de prendre rapidement l’initiative d’une modification simplifiée du Plan Local d’Urbanisme Métropolitain, comme l’y autorise le code de l’urbanisme, afin de régulariser l’aménagement du terrain d’insertion temporaire et de sécuriser dès à présent celui du second.

Catégories
Conseil municipal du 5 février 2024 Intervention en CM

Conseil municipal du 5 février 2024

Catégories
Presse tribune magazine municipal

Seconde moitié du mandat : la majorité doit se montrer ambitieuse !

Fermeture de services de soins, manque de place pour la petite enfance, disette de fournitures dans les écoles, déficit de médecins traitants, galère pour avoir une place en centre de loisirs… Cette liste non exhaustive pourrait faire penser à la crise que traversent certains territoires ruraux. Pourtant, nous sommes à Saint-Herblain, près de 50 000 habitants, deuxième ville de la métropole nantaise.

Vous êtes nombreux, parents d’élèves ou futurs parents, patients, aînés, ATSEM ou enseignants, usagers des services publics comme La Poste ou la mairie annexe des Thébaudières… à assister à l’amenuisement des services publics et à vous en alarmer.    Si certains services relèvent de l’État, les Herblinoise et Herblinois n’observent pas une intense mobilisation de la ville, à commencer par le maire et son équipe. La REP pour Mandela, la Poste de Neruda… Il faut nous mobiliser !  

Pour les compétences qui lui reviennent, la majorité retarde et retarde encore les projets quand elle ne choisit pas le privé pour répondre aux besoins à sa place comme c’est le cas pour les crèches.   Ainsi, les habitantes et habitants de notre commune s’interrogent sur le devenir de l’ancien stade de l’ASPTT à la Bergerie, sur le statu-quo des espaces en friches dans le centre industriel, sur ce que deviendront les bâtiments du collège Renan après son déménagement… et partagent avec nous des suggestions.  

Pour un état des lieux à mi-mandat, le compte n’y est pas et la ville continue sa politique à la Papy. La Ville peut désormais rembourser sa dette en moins de 6 mois. Le reflet d’une bonne santé financière ? Non, hélas. C’est la traduction chiffrée d’une ville qui n’investit pas : ni pour aujourd’hui, ni pour demain.   

L’intérêt local communal justifie une mobilisation plus forte des élues et des élus sur la fin du mandat. Nous appelons et invitons le maire et son équipe à adopter une posture politique plutôt qu’une posture de gestionnaire. Il y va de l’intérêt de notre commune.   

Les Herblinoises et Herblinois valent mieux que ça.  

Belle et heureuse année 2024 à toutes et tous.

Catégories
Conseil municipal du 11 décembre 2023 Intervention en CM

Conseil municipal du 11 décembre 2023

Catégories
Action Bilan de mi-mandat

BILAN DE MI-MANDAT – Lettre aux assos herblinoises

Catégories
Action Bilan de mi-mandat

BILAN DE MI-MANDAT – Lettre aux agents de Saint-Herblain

Catégories
Conseil municipal du 9 octobre 2020 Conseil municipal du 9 octobre 2023 Intervention en CM

Conseil municipal du 9 octobre 2023

Catégories
Presse tribune magazine municipal

Être ambitieux pour l’école c’est bâtir une société durable


La commune est responsable des écoles publiques et des affectations d’ATSEM, de personnels pour l’accueil des enfants, de la fourniture de matériels… L’engagement de la ville est important. Mais, des manques et des faiblesses subsistent.
Après avoir rencontré des parents, des enseignantes et enseignants et des personnels de la ville, nous précisons ici nos propositions.
Les écoles sont insuffisantes
Plusieurs écoles sont saturées. C’est le cas des écoles Condorcet et Mandela et bientôt celle de Joli Mai. Pour anticiper l’évolution croissante de la population, la municipalité doit décider sans délai, la construction d’une nouvelle école sur le nord de la commune.
Vite, des travaux dans les écoles !
Il fait très chaud de juin à octobre dans les écoles qui n’ont pas été réhabilitées ces dernières années et froid l’hiver. Nous proposons de réaliser des travaux d’isolation pour ne pas augmenter les dépenses énergétiques. Nous revenons aussi sur l’urgence de dé-bitumer les cours d’école. Pour retrouver des températures acceptables, les surfaces minérales doivent diminuer drastiquement au profit de surfaces végétales et ombragées. Nous demandons qu’il y ait un véritable « plan marshall » d’intervention dans toutes les écoles.
Les personnels travaillant dans les écoles sont insuffisants
Nous proposons à nouveau de renforcer l’équipe volante d’ATSEM pour assurer une présence effective dans chaque classe maternelle de Saint-Herblain.
Nous proposons que cette logique soit étendue aux personnels de la restauration scolaire et des accueils périscolaires pour que les enfants aient de bonnes conditions d’accueil tout au long de la journée.
Ecole Mandela en REP+
Enfin il faut continuer à se mobiliser pour que l’école Mandela retrouve son statut de REP+.
L’engagement de la commune doit être fort !

Bonne rentrée !

Catégories
Presse

Point d’étape à mi-mandat

Au moment où nous écrivons ces lignes, la plupart de nos concitoyens assistent, avec tristesse et émoi, aux violences qui ont secoué nos quartiers, notre ville et notre pays suite à la mort du jeune Nahel à Nanterre, tué à bout portant par un policier. Quel que soit le bilan, gardons à l’esprit que notre jeunesse, à Saint-Herblain et ailleurs, est en attente d’une promesse d’avenir que nous lui devons. Car être jeune en 2023 rime plus souvent avec “avenir incertain” qu’avec “confiance”. Les solutions se trouveront sans violence, ni des policiers, ni des citoyens.

La majorité se trompe de mandat en présentant le bilan du mandat précédent…

Depuis juin 2020, les réalisations présentées par la majorité résultent de projets initiés dans le précédent mandat (2014-2020). Les groupes scolaires J. Auriol et les Buzardières, les pôles sportifs “rugby” du Vigneau et “foot” de l’Orvasserie, le gymnase Renan ou encore la rénovation d’Onyx sont d’anciens projets qui se sont poursuivis pour s’achever dernièrement (pour certains, l’allongement s’explique par la crise COVID). Durant ces 3 années, cette majorité a peiné et peine encore à entrer en réelle concertation avec les habitantes et habitants. Les adjoints en charge des quartiers ont perdu tout ancrage et ne vont plus à la rencontre des citoyens et des associations.

La démocratie n’est pas au rendez-vous. La solidarité s’est affaiblie particulièrement sur les quartiers d’habitat social.

Durant ces 3 années, le réchauffement climatique s’est aggravé. Au lieu d’entreprendre massivement une végétalisation accrue des cours d’école, de crèches, de squares, on stagne encore au stade des études… C’est ainsi que, pour ces 2 dernières années, les taux de réalisation des programmes d’investissements ont été de 55 % en 2021 et 45,2 % en 2022. Et, alors que les taux étaient particulièrement bas, la ville n’a pas eu recours à l’emprunt, repoussant ainsi à plus tard les travaux pourtant nécessaires.

Durant ces 3 années, certes des moyens supplémentaires ont été votés pour les associations qui ont souffert de la pandémie, mais la majorité a baissé les subventions au COSC, au CCAS parce qu’ils avaient constitué des réserves les années précédentes. Ce qui a été donné d’une main est repris par l’autre. Notre conception de l’urgence sociale nous pousse plutôt à lutter contre le “non recours”, à repenser l’équité entre les Herblinoises et Herblinois (en demandant encore des tarifications plus sociales de l’eau, des loisirs, des énergies…), à activer des droits que le gouvernement en place ne cesse de faire régresser. 

Saint-Herblain en Commun : la preuve par l’action

Le groupe Saint-Herblain en commun, issue du collectif citoyen du même nom est une émanation d’anciens élus convaincus que les méthodes de la majorité n’étaient pas dignes de répondre aux urgences sociales et écologiques, de militant.e.s politiques de différents horizons de la gauche rassemblé.e.s autour de valeurs et d’un projet commun, d’habitantes et d’habitants souhaitant s’engager pour offrir de nouveaux possibles à Saint-Herblain.

Aux responsabilités sans être décisionnaires, nous avons mené des actions qui ont permis de faire avancer les choses à Saint-Herblain.

  • Lors de nos permanences mensuelles sur les mobilités de l’axe Cheverny-Grands Bois, sur les centres socioculturels, sur les travaux d’urgence dans les écoles, sur la nécessité de conserver l’hôpital Laënnec…
  • Par nos interventions dans la presse, dans la rue, avec les collectifs (Laënnec, Domiciles collectifs, jardin de La Coutellière, Preux/Neruda, école Mandela, les travaux et personnels municipaux dans d’autres écoles, OHRPA, le mouvement des retraites…)
  • Dans nos échanges avec les associations, les membres des ASEC

Saint-Herblain en Commun : pas de bilan sans vous

Fidèles à nos convictions de gauche et écologiste, nous avons tenu notre rôle d’opposition constructive pour questionner et faire avancer la majorité sur certains projets. Mais cette force, nous la puisons de nos rencontres. Aussi, c’est avec vous Herblinoises et Herblinois que nous voulons faire le bilan de ces 3 dernières années. Quelles sont vos satisfactions, vos déceptions et vos attentes ? Quelles propositions avez-vous à nous faire ?

A l’automne nous viendrons vers vous pour échanger, compléter l’état des lieux, discerner les manques et envisager les 3 années à venir.

Saint-Herblain en Commun vers 2026

Ces 3 années nous ont démontré que cette majorité n’était pas au niveau face aux défis auxquels nous sommes confrontés. 

Quand il faut investir massivement pour répondre aux urgences écologiques, la majorité se cache derrière toujours plus d’études et un manque de moyens en ressources humaines.

Quand il faut revitaliser la démocratie locale et faire confiance à l’expertise d’usage des habitants, elle fait traîner les applications de son observatoire citoyen ou – par frilosité – limite son « espace des projets » à des bourses de 2 000 €.

Quand il faut répondre au défi du vieillissement, elle maintient un office opaque qui a peu à voir avec une offre de loisirs sociale digne d’une ville solidaire.

Quand, dans un contexte de casse des services publics et de réforme des retraites, il faut faire front commun, elle joue les légalistes.

Pour autant, nous n’avons pas le droit de baisser les bras. Vous nous avez fait confiance pour porter les valeurs de la démocratie, de la solidarité et de l’écologie. Nous maintenons ce cap en conseil municipal, dans nos tribunes, dans nos actions de terrain.

Nous sommes plus que jamais engagés à vos côtés. Nous maintiendrons ce cap pour redonner du souffle à nos quartiers, à nos voisins, à nos jeunes.

Saint-Herblain en Commun n’est que le début d’une aventure qui se conjugue au pluriel, avec toutes celles et tous ceux qui partagent cette volonté de lutter contre toutes formes de résignation. Avec vous, l’avenir nous appartient.